Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Démocratie et Progrès pour Sallanches
  • : Association pluraliste de gauche à Sallanches 74700. Soutien aux élus de la liste "Sallanches Autrement"
  • Contact

Recherche

Nos thèmes favoris





amegt2.png

          






                                                                                                                                                                                                                                                     












 

                                                                                                                                                                                                                                      

Nos publications

Le journal de notre Association est publié régulièrement depuis plus de 13 ans, vous pourrez consulter les derniers numéros ci dessous par téléchargement:
  
                                 
                                 
                                 Autrement n°18 déc 2011
 Autrement n°17 janv 2010
 Autrement n°16 juin 2009
 Autrement n°15 jan 2009

 Autrement n°14 juin 2008
 Autrement n°13 jan 2007
                                            Autrement n°12 déc 2005
                                  Autrement n°11 oct 2004
                                 Autrement n°10 mai 2003
                                 Autrement n°9 juin 2002





La rubrique Tribune Libre du bulletin municipal donne régulièrement la parole à nos élus, consultez leurs articles avec les liens ci dessous:

        Tribune libre 87

        Tribune libre 86 

        Tribune libre 84 

        Tribune libre 83
        Tribune libre 82                     

        Tribune libre 81                                              

       Tribune libre 80                                          

       Tribune libre 79

        Tribune libre 78          

       Tribune libre 77   

       Tribune libre 76
       Tribune libre 75
         Tribune libre 74
    
   Tribune libre 72
       Tribune libre 71
       Tribune libre 70
       Tribune libre 69
       Tribune libre 68
       Tribune libre 67
       Tribune libre 66
       Tribune libre 65
       Tribune libre 64
       Tribune libre 63
       Tribune libre 62
       Tribune libre 61
                                                                                 

Actualité cinéma

                 Le nouveau film de Gilles PERRET:

                            "La Sociale",

                 bientôt en sortie nationale

 

Bienvenue sur le blog de SALLANCHES AUTREMENT, l'association

 

L’association « Démocratie & Progrès pour Sallanches » créée en 1995 fait peau neuve !

 

Elle s'appelle donc dorénavant :

SALLANCHES AUTREMENT, l’ASSOCIATION

 

Elle réunit  comme auparavant, des personnes partageant des  valeurs humanistes, écologiques.

 

Elle est ouverte à tout habitant ayant une conscience citoyenne pointue (ou non) et portant un autre regard sur la vie municipale. Celle-ci est l’affaire de tous : le devoir citoyen ne s’arrête pas à la porte des bureaux de vote et l’élection ne donne pas un blanc-seing aux élus.

 

L’association se fait un devoir de soutenir les élus de la liste « Sallanches Autrement », depuis plusieurs mandats. Elle les a présentés et soutenus tout au long de la campagne ; elle alimente leurs réflexions et les aide à prendre position lors des votes aux conseils municipaux. Par la présence des adhérents au conseil municipal, elle montre que ses élus  ne sont pas isolés face à la majorité. En retour,  les  trois élus  rendent compte de leurs activités municipales, dans la limite de leur droit de réserve.

 

L'association se fait un devoir d’informer régulièrement les habitants par l’intermédiaire de son blog et de journaux ; elle les alerte  et tente ainsi de faire prendre à chacun ses responsabilités. Elle participe à toutes les instances ouvertes au public (Comité de ligne... )  

 

Adhérer à « Sallanches Autrement, l’association », c’est une autre façon de participer à la vie municipale. C'est être attentif aux décisions prises lors des conseils, c'est participer de façon active à la vie de notre ville et à  la communauté de communes.

 

C'est  simplement mettre tout en oeuvre pour que la démocratie continue de vivre.

 

 

Le bureau de l'association.  

  

 

Le C.A. 2016-2017 de SALLANCHES AUTREMENT, L'ASSOCIATION:

Marianne Asselineau-Borrel, Roland Berthet, Yves Borrel, Marie-Claude Didier, Françoise Gomis, Marie-Pierre Gourichon, Daniel Mollo, Bruno Philippin, Yves Pierrat, Jacques Ponsolle, Christian Stéphany, Maurice Chevanne.
                                                              _____________________________________________

LE BUREAU  DE L'ASSOCIATION:

Les membres du Conseil d'Administration de l'association, ont élu le nouveau bureau :

Bruno Philippin (président), Marianne Asselineau-Borrel, Françoise Gomis (secrétaires) et Jacques Ponsolle (trésorier)
 
                                       __________________________________________________


Les élus de SALLANCHES AUTREMENT au conseil municipal:


Suite aux élections municipales de 2014, Marie-Pierre Gourichon, Yves Borrel et Marie-Claude Didier ont été élus pour représenter la liste "Sallanches Autrement".

 

                                          12 Borrel copie3 Didier


Marie-Pierre Gourichon est membre des Commissions municipales suivantes:                    

"Culture", "Sport-Equipements sportifs et de loisirs" et "Tourisme-Evènementiel".

Délége du conseil municipal au Foyer du Mont-Blanc

Au titre de conseillere communautaire, membre des commissions "Habitat-cadre de vie", "Transport et déplacements" et "Aménagement du territoire"

Yves Borrel est membre des commissions municipales suivantes:

"Environnement", "Voirie et stationnements", "Bâtiments" et "Urbanisme"

 

Marie-Claude Didier est membre des commissions municipales suivantes:

"Education-Restauration scolaire", "Petite Enfance", "Enfance-Jeunesse" et "Affaires sociales".

membre du conseil d'administration du CCAS ( centre communal d'action sociale)

 

 

20 décembre 2008 6 20 /12 /décembre /2008 22:53

extrait de la page "Tribune libre" du bulletin municipal de juillet2007
ZAC " Ilot central"
                                             

Lors du Conseil Municipal du 26 fevrier2005, nous n’avons pas accepté la création de la ZAC « Ilot Central » ( de l’ancienne poste à la voie ferrée) car ce dispositif juridique autorise la Municipalité à céder les terrains dont la collectivité est propriétaire en vue d’utilisations privées tels que commerces et immobilier de standing.

Nous continuerons à exiger que cette réserve foncière communale soit employée à la construction d’équipements publics et de logements accessibles.

Repost 0
Published by Démocratie et Progrès Sallanches - dans Aménagement du Territoire
commenter cet article
19 décembre 2008 5 19 /12 /décembre /2008 22:46

article paru dans la page "Tribune libre" du bulletin municipal de juillet 2007
Demain

 

Dès 2008, des réalisations devraient voir le jour, certaines peut-être plus importantes que d’autres principalement par leur coût.

 

Les travaux de construction du demi-échangeur d’autoroute, au Bois Noir, à l’entrée nord de la ville, seront engagés avec l’intégration dans le projet de la sécurisation de l’accès au hameau de Luzier ainsi que du traitement du croisement de la voie SNCF ; cette réalisation en partenariat avec l’ATMB et les instances départementales et régionales, permettra entre autre de réduire considérablement le transit automobile sur l’ex RN205 dans la traversée de Sallanches.

Pendant toute la durée du mandat, nous avons soutenu monsieur le maire dans toutes ses démarches afin que ce projet devienne réalité.

 

La qualité optimale d’accueil dans les écoles maternelles et élémentaires de la ville est une priorité

Des problèmes de non-conformité, de fonctionnement, des locaux mal adaptés principalement au niveau de la cantine scolaire, ont amené la collectivité à étudier la « faisabilité de la réhabilitation du groupe scolaire Jules Ferry » ; l’analyse  des dossiers est en cours. Nous soutenons vivement ce projet de rénovation et espérons le voir aboutir le plus rapidement possible.
Repost 0
Published by Démocratie et Progrès Sallanches - dans Aménagement du Territoire
commenter cet article
18 décembre 2008 4 18 /12 /décembre /2008 23:14

article paru dans la page "Tribune libre" du bulletin municipal de juillet 2007
Réserve foncière
                                

La collectivité locale s’est portée acquéreur en octobre 2002 de la propriété Bardel pour la somme de 371 701 euros.

La démolition de la maison a permis, pendant la durée des travaux du parking souterrain, l’aménagement à cet emplacement, d’un parc à véhicules.

Ce stationnement provisoire actuel ne doit pas se transformer définitivement en parking. Nous pensons encore et toujours qu’affecter à ce terrain un projet culturel, tel qu’une médiathèque, est la meilleure des propositions.

Oui, la collectivité doit procéder à des réserves foncières ; chaque opportunité doit être saisie ; oui, elle doit penser à l’avenir ; néanmoins, elle doit répondre aux besoins et à la demande des sallanchards.

Repost 0
Published by Démocratie et Progrès Sallanches - dans Aménagement du Territoire
commenter cet article
26 octobre 2008 7 26 /10 /octobre /2008 19:04

1 - ZAC de L'Espace Central - Modification du mode de réalisation défini dans le

dossier de création - Concertation publique ;


La réalisation de la ZAC de l’Espace Central, initialement prévue en régie directe (la commune est maître d’ouvrage) se fera sous la forme d’une concession d’aménagement: c’est un aménageur privé qui est maître d’ouvrage et qui remet un projet a la ville.

C’est ce dernier qui lancera la DUP (déclaration d’utilité publique) afin de procéder aux expropriations nécessaires.

 Guy Borrel demande si la ville passe d’acteur à spectateur ? Il regrette le retard  de 4 à 5 ans dans l’avancement du projet et  demande si la mairie a prévu la constitution d’une SEM ?

Réponse: pas de perte de contrôle et avantage pour les expropriations nécessaires. Pas de SEM prévue. Il faut donc une DUP pour permettre les expropriations. Les 20 % de logements sociaux seront assurés. Il y a eu des contacts avec la SNCF pour des terrains mais ça n’a pas abouti. Nous avons assez de terrain pour que 2 bâtiments soient très vite réalisés.

Question D&P: Que va devenir l’ancienne poste ?

Réponse de l’avocat de la commune :  « Il faut le définir très vite »           

Vote : contre 2 ( Chesney) ; abstentions 3 (DP)

 

 

8 - Subvention - Centre Communal d'Action Sociale (CCAS) exercice 2008 ;


Il s’agit d’accorder une subvention exceptionnelle de 11000 euros pour offrir un colis de Noël plus conséquent aux personnes âgées de plus de 70 ans.

 Marianne Asselineau-Borrel fait remarquer que le budget du CCAS est consacré aux 4/5 aux Anciens alors qu’il a d’autres vocations.

 Vote : Unanimité

Réponse à la question écrite posée le 8 août 2008 (voir plus loin sur ce blog)


LA DECHARGE  au lieu-dit « clos des Ilettes » sur Saint Martin est exploitée par un promoteur immobilier. Cette zone a été nettoyée, dessouchée  et servira de stockage provisoire de terre végétale.

Guy Borrel, soucieux que le provisoire ne s’éternise pas,  demande que soit fixé un délai d’utilisation    de cette décharge.        

Questions écrites  posées par nos élus :

1) Lors du conseil du 18 juin dernier, nous vous avions alertés sur les conséquences des décisions ministérielles concernant la suppression des cours du samedi matin, la mise en place du soutien scolaire après les heures de classes et du soutien pendant les vacances.

A la lecture du compte-rendu du bureau municipal du 26 août 2008, nous apprenons que vous envisagez la réorganisation du temps de travail des personnels attachés aux écoles.

- Comment avez-vous géré cette réorganisation ? Sur quels critères ?

- Quels sont les aménagements du temps de travail prévus pour le personnel communal attaché aux écoles (ATSEM, employés d’entretien) ?

- Comment avez-vous adapté le temps du CEL aux contraintes dues à la  mobilisation de certains enfants et à l’occupation des locaux scolaires jusqu’à 17h 30 ?

Les directives ministérielles  mises en place cet été 2008 imposent  la suppression des cours  le samedi matin et  l’apport du soutien scolaire.

réponse du DGS :

Il fallait organiser très rapidement la rentrée suivant les critères suivants :

                        un service plus cohérent et plus facile à gérer

                        respecter les  statuts des ATSM et des agents techniques

L’emploi du temps mis en place n’est pas  définitif et sera modifié en fonction des difficulté soit: la préparation de la sieste, le temps de pause, le ménage durant les vacances et la préparation des jeux. ;  l’emploi du temps définitif sera finalisé avant la fin de l’année, avec une concertation des agents.  Il fait part ensuite des difficultés créées par la suppression des cours le samedi et le soutien aux élèves le mardi et le jeudi en fin d’après-midi.

            Intervention de Marianne Asselineau :

Il y a eu un changement de politique à la rentrée, service publique menacé dans les écoles par l’intervention d’entreprise de nettoyage privée, ce qui n’est pas un gage d’économie, ces agents ne rangeant peut-être pas les pièces de jeux errantes et ainsi le jeu est perdu et doit être remplacé. Les agents n’ont qu’une pause de 20 ‘ à midi. On peut faire l’entretien le mercredi ou le samedi matin.

            Réponse du Maire :

Il n’est pas question de remplacer les agents mais les entreprises extérieures n’assurent que le décapage des sols et le nettoyage des vitres et ne nous ont pas donné satisfaction! Les ATSEM sont appréciées  et il n’y aura pas de suppression de poste même à Vouilloux. Nous sommes au dessus des normes d’encadrement de l’EN et les draps seront lavés maintenant par un prestataire extérieur. La décision de changer ne m’appartient pas, elle est du fait du ministre. Les ATSEM ont voulu garder leurs heures, ce qui conduit à des journées trop longues et une pause trop courte. La semaine de quatre jours leur octroie des congés plus longs que ceux des employés de Dynastar.

            Réponse de l’adjoint aux Affaires Scolaires:

La journée de 08h45 à 17h45 est trop difficile à assurer. Il  faut entendre les agents ce qu’elles ne rejettent pas car elles souhaitent des jours de congés. Il faut essayer de garder le  contact malgré le stress créé par les nouvelles dispositions. Je souhaite trouver de meilleures conditions de travail et des horaires plus adaptés.

            Intervention de Marianne :

Elle regrette les entretiens individuels des agents avec le DRH sans une réunion d’information collective préalable

            Le Maire : D’accord pour améliorer mais c’est de la faute de l’Etat.



2) Des comités de ligne se réunissent régulièrement pour améliorer  les transports ; avez-vous prévu d’envoyer un élu pour y participer ?


Réponse de Mme Spinelli :

Seuls les maires sont invités ! (9 présents, 37 excusés), nous sommes représentés par le SIVOM avec qui nous réfléchissons dans ces réunions. Nous recevons les décisions et améliorons le service scolaire. Nous intervenons dans des instances supérieures. Pour la Centrale de Mobilité, ce n’est pas un grand problème d’avenir, il s’agit d’améliorer les gares mais on travaille avec la région, le département et les 14 communes

Conclusion du Maire :

Au comité de ligne il n’y a pas de volonté, depuis 7 ans seul la liaison Fayet-Chamonix a été réalisée. Il faut un Tramtrain entre Annemasse et Le Fayet. On peut être présent.


Remarque de Guy Borrel :

10 m€ pour le passage à niveau ?

Réponse du Maire :

Suite à une lettre du Préfet demandant d’améliorer la sécurité à ce passage ; la commune ne mettra pas un sou.

 

Repost 0
Published by Démocratie et Progrès Sallanches - dans En direct des élus
commenter cet article
17 octobre 2008 5 17 /10 /octobre /2008 12:56



Découvrir notre ville … autrement !

 

Dimanche 12 octobre, une quarantaine de personnes de notre association ont arpenté les rues de la ville entre amis ou en famille.

                        Point de ralliement: les équipes sont prêtes.
    
Cette découverte ludique concoctée par nos amis Pierre-François, Bruno, Jacques et Yves a conduit marcheurs ou cyclistes vers des lieux concernés directement par la politique municipale actuelle. Des nouvelles serres communales au bowling en cours de finition, ou de la maison Bouvier au Centre de la Nature Montagnarde, tous les joueurs réalisaient un parcours à leur convenance, mais tous devaient passer par tous les points choisis par les organisateurs du rallye-surprise. 
  
                       Test de rapidité pour l'utilisation des casiers à vélos de la gare

Sur place, chaque équipe relevait un indice qui obligeait le groupe à s’arrêter et à coopérer. Temps clément et bonne humeur étaient au rendez-vous de cette demi-journée récréative qui s’est terminée au Pré Curral, autour d’un verre de l’amitié bien mérité !

La prochaine édition mijote déjà dans nos têtes…

Repost 0
Published by Démocratie et Progrès Sallanches - dans En direct de l'Association
commenter cet article
9 octobre 2008 4 09 /10 /octobre /2008 19:12
Le dernier conseil remonte au 8 août (voir ci-dessous).
La date de la prochaine séance, annoncée pour le 15 octobre, vient d'être avancée au 14 octobre!
Mais que se passe-t-il donc à la mairie de Sallanches?
Cela semble complexe d'harmoniser les emplois du temps des dirigeants de la municipalité.
Espérons que les projets pour Sallanches et la démocratie n'en souffriront pas!
Repost 0
Published by Démocratie et Progrès Sallanches - dans En direct des élus
commenter cet article
1 septembre 2008 1 01 /09 /septembre /2008 21:25

 

Question écrite des élus de D&P

 "Nous avons été interpellés par un groupe
de propriétaires domiciliés dans le quartier
des « Ilettes sud » au sujet de l’ouverture d’un
dépôt de tout-venant situé à proximité  de
leurs habitations. Ceux-ci s’insurgent contre
ce projet qui causera des nuisances en pleine
zone résidentielle. Début juillet, ils vous ont
adressé un courrier vous demandant d’intervenir
pour qu’un chantier de ce type ne s’ouvre pas dans cette zone d’habitations.
Nous voudrions connaître votre position face à ce problème. "

 

Le Maire nous demande de reporter sa réponse au prochain conseil car il n’a pris connaissance de la pétition que le 31 juillet et il veut d’abord répondre aux principaux intéressés après avoir fait une enquête. Nous acceptons ce délai.

 

10- création d’une voie entre la gendarmerie et le bowling

Marianne Asselineau-Borrel demande de quand date la
décision de la création de cette voie.
Le Maire répond
qu’elle a été prévue lors d’un mandat précédent et qu’elle
devrait être prolongée pour desservir une zone future de
logements sur le terrain adjacent acquis par la commune.

JP. Laurent ajoute que pour vendre un terrain, il doit être
viabilisé

  

12- Office du Tourisme- subvention exceptionnelle

 nous nous sommes abstenus :

Le Maire fait l’historique du licenciement de la directrice précédente de l’Office. Il dit qu’il ne tient pas à ce que l’Office fasse un emprunt bancaire non pas à cause des intérêts et des charges que cela représenterait mais pour protéger le président afin que celui-ci ne soit pas engagé personnellement.

Guy Borrel s’étonne qu’étant donnée la date du jugement (25 mai 2008) cette affaire n’ait pas été traitée au conseil du 18 juin ; il dit que le report au conseil d’août a pour visée de faire passer cela en catimini.

Il rappelle que la décision de licencier l’ex-directrice, lourde de
conséquences pour la collectivité, a été prise de façon arbitraire
sans l’avis du Conseil d’Administration de l’Office; celui-ci a été
mis devant le fait accompli. Le coût des indemnités s’élève à
170 000 €, 60 000 € ayant déjà été mis en fonds de réserve en
prévision de cette charge et G Borrel rappelle que les subventions
versées à l’Office depuis 6 ans ont presque doublé.
La décision de
la Cour d’Appel de Chambéry est respectable et la dette doit
être honorée.
Il trouve que la 3ème solution ( verser une
subvention exceptionnelle de 115 000 €) porte atteinte à la
crédibilité de la Ville et  propose une 4ème solution qui serait pour
l’Office de réduire ses dépenses et faire des économies.Il compare cette somme à quelques-unes des subventions versées à des clubs sportifs.

Marianne Asselineau-Borrel dit que cette décision risque de faire jurisprudence si d’autres associations se trouvaient dans de telles difficultés.

Repost 0
Published by Démocratie et Progrès Sallanches - dans En direct des élus
commenter cet article
18 juillet 2008 5 18 /07 /juillet /2008 13:09

Connaissez-vous le chemin du Mont Rosset ?

C’est juste à gauche du Crédit Agricole, cette petite route qui monte raide certes, mais qui, en quelques pas, vous emmène vers les premières pâtures face à la chaîne du Mont Blanc, puis vers le bois de Fessy. A peine quitté le centre-ville, on se trouve en pleine campagne dominant la ville, dans des paysages de moyenne montagne, c’est tout simplement magnifique.

Depuis longtemps bien sûr, il y avait ce panneau nous rappelant que ce chemin était privé, propriété du « Lotissement du Mont Rosset », mais rien qui interdisait le passage aux promeneurs.

Eh bien tout cela est terminé. Il y a quelques semaines, le chemin du Mont Rosset  qui était comme une « invitation », un « passage magique » vers la nature,  est devenu une impasse, un cul de sac…

Dorénavant, plus question de l’emprunter pour rejoindre Fessy, Mabert ou Nantcruy !

Plus question pour les enfants de Fessy de rejoindre le centre ville pour aller au collège en toute sécurité!

Ceux qui s’y hasardent encore butent, incrédules et déçus, au bout des 300 mètres de grimpette sur une grille et un portail soigneusement verrouillé. Peu nombreux seront d’ailleurs ceux qui continueront à s’y hasarder, car un nouveau panneau vient d’éclore en bas du chemin :…..

Dorénavant, il vous faudra passer par l’ancienne route de Combloux….Bonne chance ! (Si vous ne voulez pas faire la Une des faits divers du DL !!!)

Mais que s’est-il donc passé chemin du Mont Rosset pour en arriver là ??? Vandalisme à répétition ??? Espionnage ??? Terrorisme ???

Point du tout, un chien qui aboie, un caillou lancé sur une poule par un gamin, peut-être le vol d’une framboise ou d’une tomate…

Alors enfin, ne pourrions nous pas ensemble, citoyens responsables, nous engager à agir en engueulant  le gamin qui fait des conneries, en rappelant les règles évidentes de respect de chacun, bref un peu de bon sens pour éviter d’en arriver à de telles absurdités ?

J’habite chemin du Mont Rosset, j’apprécie mes voisins. Je suis en total désaccord avec eux sur la fermeture du chemin et je leur ai dit. Et aujourd’hui, j’espère de tout cœur voir bientôt de nouveau passer devant chez moi des gens, des familles en promenade…
                                                                                                            Jean-Philippe FAURE
Actualisation de 2011: suite à la protestation des habitants de Sallanches qui ne pouvaient plus accéder au bois de Fessy et au-delà, un accord a été trouvé: le chemin du Mont Rosset est communal et un passage piéton a été ouvert en haut de cette voie, vers la montagne.                                                                                                 
Repost 0
Published by Démocratie et Progrès Sallanches - dans Libre Expression
commenter cet article
8 juillet 2008 2 08 /07 /juillet /2008 21:31

Comment connaître la qualité de l’air à Sallanches ?

 

 

Informés, le sommes bien sûr, mais indirectement : par les conséquences des pics de pollution sur la santé.  Nous le sommes, en voyant se multiplier les maladies respiratoires et autres allergies. Nous le sommes encore, lorsque courant au bord du lac, la respiration se fait plus difficile…

Mais l’information claire et précise pour tous, habitants de Sallanches et amis de passage n’existe pas.

 

C’est l’association air APS (Ain et pays de Savoie) qui se charge de contrôler la qualité de l’air de notre région. Pour ce faire elle dispose de capteurs dans la vallée de Chamonix et depuis 2007, d’un capteur à Passy.

L’association communique régulièrement ses résultats aux différentes institutions concernées.

Mais comment cette information est elle répercutée sur le public ?

Peut on parler d’information claire et efficace s’il faut se rendre chaque jour en mairie pour consulter les résultats ?

Certes, les journaux locaux publient régulièrement des articles alarmants. Certes, si l’on prend l’autoroute, on est informé qu’il serait souhaitable de réduire sa vitesse en raison d’un pic de pollution.

Mais quand ont voit les mesures prises dans les agglomérations de plus de 100 000 habitants (panneaux lumineux, messages radio, mesures contraignantes, et même à Paris, un ballon visible par tous, qui change de couleur en fonction de la qualité de l’air), on est en droit de trouver ces informations bien peu accessibles.






Nous ne vivons pas dans une ville assez grande pour que les mesures préfectorales contraignantes soient prises en cas de pic de pollution ; nous ne sommes pas non plus considérés comme appartenant à une agglomération. La population de touristes qui afflue en saison hivernale (saison propice aux pics de pollution) n’est  pas non plus prise en compte pour atteindre le seuil des 100 000 habitants dans l’ensemble de la vallée et des stations environnantes.

 

Il est donc indispensable que l’information soit relayée pour conduire chacun à adopter des comportements plus responsables, mais aussi pour protéger les populations à risque que sont les enfants et les personnes âgées.

Nous demandons donc que les panneaux lumineux de la ville relaient informations et recommandations, et que les messages soient affichés près des écoles et lieux publics.

En attendant, ceux qui ont accès à internet (et oui, seulement ceux là !), peuvent s’abonner  gratuitement sur le site  www.atmo-rhonealpes.org (choisir la rubrique : l’air par mail) pour recevoir quotidiennement une information précise sur la qualité de l’air.

En France, depuis le 30 décembre 1996, l'adoption de la Loi sur l’air et l’utilisation rationnelle de l’énergie (LAURE) reconnaît à chacun de nous le droit de respirer un air qui ne nuise pas à sa santé et d'en connaître la qualité. (source : airparif)

 

 

 

Pollution : quelles sont les normes, quels sont les risques ?

 

La pollution ne se limite pas aux gaz à effet de serre. Ainsi, notre région est-elle particulièrement concernée par deux types de polluants : les poussières en suspension (origine majoritaire : le trafic routier, en particulier les moteurs diesel) et les oxydes d’azote, en particulier de dioxyde (NO2 ; origine majoritaire : la combustion des combustibles fossiles).

La réglementation appliquée en France s’appuie sur des directives européennes, elles mêmes élaborées à partir de recommandations de l’OMS. Les objectifs de cette réglementation sont d’évaluer la qualité de l’air, de prévenir et réduire les effets de la pollution sur la santé et l’environnement, d’informer le public notamment par des seuils d’alerte et bien sûr de maintenir la qualité de l’air quand elle est bonne, de l’améliorer sinon.

Il existe donc pour chaque polluant des seuils de valeurs appelés : objectif de qualité, valeur limite, seuil d’information, seuil d’alerte. On ajoute à ces seuils le décompte du nombre de jours de dépassement de la valeur limite sur un an.

Ainsi, selon le bilan mensuel de la qualité de l’air en Pays du Mont Blanc d’Air- APS, lors du pic de pollution observé du 11 au 22 février 2008, le niveau  de concentration de particules (PM10) a atteint le seuil d’information à Passy   ;  le dioxyde d’azote n’a fait « que » dépasser les valeurs limite. En revanche, « les moyennes journalières étant tout de même élevées, on notera le nombre important de dépassement de la valeur limite pour les particules fines : 22 jours de janvier à février 2008, pour une valeur limite annuelle de 35 jours » !

Globalement, l’indice « ATMO » de la qualité de l’air pour l’hiver 2007-2008 sur le pays du Mont Blanc est mauvais sur une échelle qui compte : très bon ; moyen, médiocre, mauvais, très mauvais (source : rep’Air  n°31 - Air APS).

 

Alors, quelles conséquences sur la santé  et l’environnement ?

Sur la santé

Les particules fines ont des effets différents suivant leur taille : les plus grosses restent dans les voies aériennes supérieures, et les plus fines pénètrent les alvéoles pulmonaires.  Les dioxydes d’azote pénètrent dans les fines ramifications de l’appareil respiratoires.

Les conséquences peuvent être les suivantes sur la santé :

- de façon conjoncturelle, augmentation des affections respiratoires (bronchiolites, rhino-pharyngites),  baisse de la capacité respiratoire, excès de toux ou de crises d’asthme, hypersécrétion bronchique, augmentation des irritations oculaires, augmentation de la morbidité cardio-vasculaire (particules fines), dégradation des défenses de l’organisme aux infections microbiennes

- plus grave encore : on note une incidence sur la mortalité à court terme pour affections respiratoires ou cardio-vasculaires (dioxyde de soufre et particules fines)

- enfin, on observe une incidence sur la mortalité à long terme par cancérigènes (particules fines, benzène)

 

Sur l’environnement :

Outre les effets sur la dégradation des matériaux et bâtiments, on se contentera de rappeler les effets sur les forêts : « le principal effet des polluants atmosphériques   est leur contribution aux phénomènes de pluies acides qui, en liaison avec d’autres facteurs (sécheresse, parasites...) entraînent le dépérissement des forêts et la dégradation des sols. »

source : air parif

 

Pouvons nous continuer à fermer les yeux ?

 

 

Mobilité douce, aménagement urbain…

 « A Sallanches à vélo, on dépasse les autos ! », c’est vrai les nombreux jours de chassés-croisés hivernaux et estivaux et aussi chaque matin et soir sur certains axes. Mais surtout, à vélo (comme à pied), on ne pollue pas !

Des initiatives, rares, voient le jour : Monoprix vient d’installer un abri pour vélos, MERCI !

En reproduisant cette initiative en divers endroits stratégiques de la ville, Sallanches montrerait un véritable engagement en incitant à utiliser d’avantage ce moyen de déplacement propre et agréable !

Aller au travail, à la poste, faire une course, au cinéma, au lac, à la gare à vélo, et pouvoir le laisser à l’abri et en sécurité, ce serait un vrai progrès…. Pouvoir rouler en sécurité, ce serait même encore mieux !

Prenons quelques minutes pour dénombrer nos trajets intra-urbains sur une semaine. Imaginons ensuite tous ceux que nous pourrions faire à vélo ou à pied….alors nous serons sûrement nombreux à laisser nos voitures à la maison ! Et nous serons en droit d’exiger de la part de nos décideurs, des aménagements de qualité pour les piétons et cyclistes !

Ainsi, par nos engagements individuels et militants, nous serons acteurs d’un changement collectif pour le bénéfice de chacun.

 

 

Repost 0
Published by Démocratie et Progrès Sallanches - dans Environnement
commenter cet article
20 juin 2008 5 20 /06 /juin /2008 22:44

12

- Tarifs applicables à la restauration scolaire pour l'année 2008 / 2009

13

- Tarifs 2008/ 2009 des Services Municipaux Enfance - Jeunesse ;




La majorité a proposé 2% d’augmentation.

Nous avons voté CONTRE :

En commissions sociale et scolaire qui se sont tenues respectivement les 5 et 6 juin derniers, notre groupe a proposé d’augmenter de 2,5% ces tarifs à condition de rehausser les pourcentages d’abattement pour les 6 premières tranches de quotient familial les plus faibles. Il s’agissait ainsi de réduire le coût des services Enfance et Restauration pour les catégories de revenus les plus touchés par la hausse des prix (minima sociaux, « travailleurs pauvres »…)

 

Nous demandions également l’application de la tarification selon le quotient familial pour tous les services « enfance-jeunesse » ( garderie maternelle, CEL, activités de l’Espace-Animation)

 

Nous demandions la suppression de la « journée à 1 euro » en vigueur sur le Centre de Loisirs de l’Espace-Animation (ce tarif préférentiel s’adresse à tout enfant de Sallanches sans distinction de revenus des parents et ne donne droit à aucune sortie ou animation par un prestataire extérieur).

Cette mesure est discriminante : comment accepter que certains enfants partent à la piscine pendant que ceux dont les parents ont payé 1euro restent au centre?

Si la municipalité est capable de proposer un tarif si attractif, c’est qu’elle est en mesure de revoir l’ensemble de ces tarifs à la baisse.

 

Même si elles sont entendues en commissions municipales, nos propositions ne sont pas étudiées du fait de la proximité du Conseil Municipal. Les délibérations seraient-elles déjà rédigées pour l’instance suprême ? 

 

 

19

- Signalisation routière horizontale - Autorisation donnée au Maire

pour signer
le marché de travaux ;

Pourquoi cette sous-traitance ? il semble que la mairie ne parvienne pas à recruter de peintres en bâtiments. Avis aux amateurs !

Nous nous sommes déjà exprimés dans le bulletin municipal de Juillet 2004 sur les surcoûts résultés par le recours à des prestataires extérieurs.

Cependant, nous avons approuvé cette délibération.

 

 

20

- Restauration de l'orgue de tribune de l'Eglise Saint-Jacques Le Majeur à Sallanches - Autorisation donnée au Maire pour signer le marché de travaux ;

En réponse à notre demande, il nous a été répondu que l’utilisation de l’orgue sera possible par l’intermédiaire de l’Association  des Amis de l’Orgue.

Approuvé.

 

22

- Création d'un secteur d'activité économique à Saint-Martin - Secteur

des
Moulins - Dossier Loi sur l'Eau ;




C’est tout l’avenir de cette zone naturelle qui se dessine.

Nous avons regretté qu’aucun plan du projet ne soit projeté lors de cette séance. Ce débat était rendu incompréhensible pour les nouveaux élus et le public présent. Le maire a approuvé notre remarque mais c’est trop tard !

Approuvé

 

27

- Elargissement du Chemin Rural n°79 « Des Ilettes » - Cession gratuite par la SAS AVENEL Promotion au profit de la Commune de Sallanches ‑ Modification ;

Grâce à la pertinence de Guy Borrel (cf conseil municipal du 30.04.2008), une délibération revue et …corrigée a été représentée, et nous l’avons cette fois approuvée.

 

 

Une délibération de dernière minute s’est rajoutée :

 

 
 

OBJET : SUBVENTION AU TENNIS CLUB - RAPPORTEUR MONSIEUR GEORGES MORAND :

Le rapporteur indique que le Tennis Club a sollicité une subvention d'un montant de 5 000 € auprès de la Ville de Sallanches. Cette subvention contribuerait à l'équilibre financier de cette association qui actuellement fait face à une diminution du nombre de ses adhérents, liée notamment à l'absence de courts de tennis couverts sur la Commune.

 Nous avons demandé un engagement favorable et rapide de la municipalité pour la création de 2 courts couverts indispensables à la survie financière du club et exigé plus de transparence sur sa gestion administrative. 

 

Le maire n’a fait aucune promesse ferme.

Nous avons malgré tout approuvé l’octroi de cette subvention, en soutien au travail du professionnel de ce club.

 

 

Intervention sollicitée par notre équipe :

 

Monsieur le maire,

 

1) Le gouvernement a la volonté d’obliger les maires à mettre en place un service minimum dans les écoles maternelles et élémentaires lors des mouvements de grève des enseignants.

Il y a quelques mois, vous disiez ne pas vouloir de ces pratiques anti-sociales.

quelle est votre position aujourd’hui sur ce sujet ?

En cas d’adoption d’un texte de loi le rendant obligatoire, quelles seront les moyens employés par notre collectivité pour assurer ce service minimum avec du personnel adapté ?

Il est évident que les règles de sécurité ne sont pas les mêmes : un enseignant pour 30 élèves contre un adulte pour 8 enfants pour les 6/12 ans, voire pour 5 pour les 3/6 ans.

(réquisition du personnel dans d’autres services au détriment du fonctionnement de ces derniers : Maison de la Petite Enfance) ?  

l’Etat promet un dédommagement. Celui-ci est-il à la hauteur des dépenses de la collectivité? Sur combien d’années s’engage-t-il ?

 

2) Comment envisagez-vous la mise en place d’un soutien scolaire pour les élèves en difficulté pendant les vacances dans les locaux scolaires?

L’Etat propose-t-il une enveloppe pour les dépenses municipales liées à cette utilisation ?

Que se passera-t-il dans les écoles du Boccard et de Vouilloux qui hébergent déjà les centres de loisirs ?

 

3) Le gouvernement préconise, à juste titre, de favoriser la scolarisation des enfants handicapés. A qui revient la charge financière des emplois d’Auxiliaires de Vie Scolaire indispensables pour que ces vœux deviennent réalité ? A la commune ou à l’Etat ?

 

4) Le ministère de l’Education Nationale a généralisé depuis cette année scolaire la mise en place d’un logiciel appelé « Base-Elève » qui permet de consigner les renseignements administratifs concernant l’enfant mais aussi, de manière facultative (au choix du directeur), les renseignements plus confidentiels tels qu’un suivi spécialisé (psychologique, orthophonique), l’absentéisme, les accidents de parcours,

Les parents d’enfants scolarisés en Primaire ne savent peut-être pas tous que le Maire de leur commune a accès à ces données administratives, personnelles et pédagogiques.

Comment envisagez-vous le rôle que vous confie l’Etat dans le domaine de la Prévention de la délinquance?

Lors du Conseil Municipal du 3 novembre 2006, nous vous avions interpellé sur ce dernier thème. Vous attendiez la promulgation de la loi avant de vous prononcer. C’est fait depuis le 7 mars 2007

« Base-Elève » ne serait-il pas un de ses outils ?

 

Pour ce qui est du versement des indemnités de compensation promises par l’Etat, les régions l'attendent toujours pour la gestion des personnels ATOSS de l'éducation nationale et les départements pour la gestion du RMI et le paiement des indemnités liées à la Dépendance. Pourquoi les communes seraient-elles mieux servies ?

 

La majorité s’est sentie attaquée par nos remarques qui n’avaient pour but que d’interpeller ses membres sur la pression croissante imposée par le gouvernement sur les Communes, en leur infligeant des obligations ayant des répercussions financières sur collectivités locales.

A quand la rébellion des Maires contre les injonctions de M.Sarkozy ?
Repost 0
Published by Démocratie et Progrès Sallanches - dans En direct des élus
commenter cet article