Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Démocratie et Progrès pour Sallanches
  • : Association pluraliste de gauche à Sallanches 74700. Soutien aux élus de la liste "Sallanches Autrement"
  • Contact

Recherche

Nos thèmes favoris





amegt2.png

          






                                                                                                                                                                                                                                                     












 

                                                                                                                                                                                                                                      

Nos publications

Le journal de notre Association est publié régulièrement depuis plus de 13 ans, vous pourrez consulter les derniers numéros ci dessous par téléchargement:
  
                                 
                                 
                                 Autrement n°18 déc 2011
 Autrement n°17 janv 2010
 Autrement n°16 juin 2009
 Autrement n°15 jan 2009

 Autrement n°14 juin 2008
 Autrement n°13 jan 2007
                                            Autrement n°12 déc 2005
                                  Autrement n°11 oct 2004
                                 Autrement n°10 mai 2003
                                 Autrement n°9 juin 2002





La rubrique Tribune Libre du bulletin municipal donne régulièrement la parole à nos élus, consultez leurs articles avec les liens ci dessous:

        Tribune libre 87

        Tribune libre 86 

        Tribune libre 84 

        Tribune libre 83
        Tribune libre 82                     

        Tribune libre 81                                              

       Tribune libre 80                                          

       Tribune libre 79

        Tribune libre 78          

       Tribune libre 77   

       Tribune libre 76
       Tribune libre 75
         Tribune libre 74
    
   Tribune libre 72
       Tribune libre 71
       Tribune libre 70
       Tribune libre 69
       Tribune libre 68
       Tribune libre 67
       Tribune libre 66
       Tribune libre 65
       Tribune libre 64
       Tribune libre 63
       Tribune libre 62
       Tribune libre 61
                                                                                 

Actualité cinéma

                 Le nouveau film de Gilles PERRET:

                            "La Sociale",

                 bientôt en sortie nationale

 

Bienvenue sur le blog de SALLANCHES AUTREMENT, l'association

 

L’association « Démocratie & Progrès pour Sallanches » créée en 1995 fait peau neuve !

 

Elle s'appelle donc dorénavant :

SALLANCHES AUTREMENT, l’ASSOCIATION

 

Elle réunit  comme auparavant, des personnes partageant des  valeurs humanistes, écologiques.

 

Elle est ouverte à tout habitant ayant une conscience citoyenne pointue (ou non) et portant un autre regard sur la vie municipale. Celle-ci est l’affaire de tous : le devoir citoyen ne s’arrête pas à la porte des bureaux de vote et l’élection ne donne pas un blanc-seing aux élus.

 

L’association se fait un devoir de soutenir les élus de la liste « Sallanches Autrement », depuis plusieurs mandats. Elle les a présentés et soutenus tout au long de la campagne ; elle alimente leurs réflexions et les aide à prendre position lors des votes aux conseils municipaux. Par la présence des adhérents au conseil municipal, elle montre que ses élus  ne sont pas isolés face à la majorité. En retour,  les  trois élus  rendent compte de leurs activités municipales, dans la limite de leur droit de réserve.

 

L'association se fait un devoir d’informer régulièrement les habitants par l’intermédiaire de son blog et de journaux ; elle les alerte  et tente ainsi de faire prendre à chacun ses responsabilités. Elle participe à toutes les instances ouvertes au public (Comité de ligne... )  

 

Adhérer à « Sallanches Autrement, l’association », c’est une autre façon de participer à la vie municipale. C'est être attentif aux décisions prises lors des conseils, c'est participer de façon active à la vie de notre ville et à  la communauté de communes.

 

C'est  simplement mettre tout en oeuvre pour que la démocratie continue de vivre.

 

 

Le bureau de l'association.  

  

 

Le C.A. 2016-2017 de SALLANCHES AUTREMENT, L'ASSOCIATION:

Marianne Asselineau-Borrel, Roland Berthet, Yves Borrel, Marie-Claude Didier, Françoise Gomis, Marie-Pierre Gourichon, Daniel Mollo, Bruno Philippin, Yves Pierrat, Jacques Ponsolle, Christian Stéphany, Maurice Chevanne.
                                                              _____________________________________________

LE BUREAU  DE L'ASSOCIATION:

Les membres du Conseil d'Administration de l'association, ont élu le nouveau bureau :

Bruno Philippin (président), Marianne Asselineau-Borrel, Françoise Gomis (secrétaires) et Jacques Ponsolle (trésorier)
 
                                       __________________________________________________


Les élus de SALLANCHES AUTREMENT au conseil municipal:


Suite aux élections municipales de 2014, Marie-Pierre Gourichon, Yves Borrel et Marie-Claude Didier ont été élus pour représenter la liste "Sallanches Autrement".

 

                                          12 Borrel copie3 Didier


Marie-Pierre Gourichon est membre des Commissions municipales suivantes:                    

"Culture", "Sport-Equipements sportifs et de loisirs" et "Tourisme-Evènementiel".

Délége du conseil municipal au Foyer du Mont-Blanc

Au titre de conseillere communautaire, membre des commissions "Habitat-cadre de vie", "Transport et déplacements" et "Aménagement du territoire"

Yves Borrel est membre des commissions municipales suivantes:

"Environnement", "Voirie et stationnements", "Bâtiments" et "Urbanisme"

 

Marie-Claude Didier est membre des commissions municipales suivantes:

"Education-Restauration scolaire", "Petite Enfance", "Enfance-Jeunesse" et "Affaires sociales".

membre du conseil d'administration du CCAS ( centre communal d'action sociale)

 

 

20 janvier 2015 2 20 /01 /janvier /2015 17:29

capture-se-battre.PNG

Jeudi 29 janvier 2015 à 19 h 30

¨PROJECTION- DEBAT¨

FILM   ¨SE    BATTRE¨

Réalisateurs : Jean Pierre DURET  et   Andrea  SANTANA

Tourné à Givors en 2011.

Aujourd’hui, pour plus de 13 millions de Français, la vie se joue à 50 euros par mois.

Ces hommes et ces femmes livrent au quotidien de singuliers combats, ils ont la rage de s’en sortir et ont des mots pour le dire.

« Ce n’est pas un film sur la précarité ou la pauvreté. C’est un film fait avec des êtres  qui traversent cette précarité dans la banalité du quotidien, du chômage, de la survie ou du travail mal payé.

Nous avons rencontré le peuple français tel qu’il est tel et tel qu'il maintient vive sa culture de résistance et de générosité, sa part de singularité.

A condition de lui prêter attention. A condition de le considérer et ne pas le laisser dans la solitude. »

Jean-Pierre Duret et Andréa Santana

 

Le film sera suivi d’un débat sur l’insertion

                                                             « Sallanches Autrement, l’association » et « Ciné Cimes »

Repost 0
Published by Démocratie et Progrès Sallanches - dans En direct de l'Association
commenter cet article
19 janvier 2015 1 19 /01 /janvier /2015 19:37

tafta-photoDSC00262---Copie--1280x608-.jpg

 L’association « Sallanches Autrement »  et le collectif « Non au gaz de schiste de l'Ain et des Pays de Savoie » ont invité Frédéric FARAH et Thomas PORCHER, deux économistes renommés, le 29 novembre 2014, pour animer une conférence débat  sur le thème du TAFTA (Accord de libre échange transatlantique).

Ce sigle désigne  un traité en préparation entre les Etats Unis et l'Union Européenne et qui risque de changer radicalement la vie de centaines de millions de citoyens américains et européens.

Son but : abaisser le plus possible les barrières du commerce - notamment les normes - entre l’Europe et les Etats-Unis pour faciliter les échanges.

Les négociations ont déjà commencé et portent sur des réglementations concernant l’ensemble de notre vie (alimentation, santé, droits sociaux,…). Pourtant, elles se font sans nous, sans nos élus, mais avec des représentants des multinationales.

Frédéric FARAH et Thomas PORCHER ont  analysé lors de cette soirée les effets potentiels de ce traité  sur les entreprises françaises et européennes et sur le simple citoyen.

Loin de croire que ce traité aurait un effet positif sur l’emploi,  les auteurs du livre « TAFTA, l’accord du plus fort » pensent surtout que ce traité renforcera les multinationales au détriment des  entreprises moins puissantes.  L’impact sur les entreprises françaises et européennes pourrait donc être dans une majorité de secteurs, plus négatif que positif.

Mais le traité pose aussi de nombreuses autres questions, comme celles  de la démocratie et  de l’écologique.

En effet, négocié en dehors de tout processus démocratique, il attribuerait des pouvoirs considérables aux entreprises du secteur privé, allant même jusqu’à leur donner la possibilité d’attaquer des états en justice si ceux-ci prenaient des décisions politiques contraires à leurs intérêts commerciaux.

Enfin, il ne prend aucunement en compte les recommandations des scientifiques concernant la nécessité de transition énergétique et l’enjeu climatique.

Heureusement la mobilisation citoyenne et associative contre ce traité a déjà permis de mettre en évidence les dangers de cet accord, et a poussé certains élus locaux et nationaux à prendre position contre.

Par ailleurs, une pétition d'initiative citoyenne européenne et plus d'informations sont accessibles  sur le site : https://www.collectifstoptafta.org

 

*Le TAFTA peut aussi se nommer GMT (Grand Marché Transatlantique).

Repost 0
Published by Démocratie et Progrès Sallanches - dans Vie économique
commenter cet article
19 janvier 2015 1 19 /01 /janvier /2015 19:28

Nous sommes de plus en plus nombreux à être importunés par cette pollution de l’air dont les épisodes se succèdent dès l’hiver arrivé.  

Face à ce problème de santé publique, il faut trouver des réponses, et avancer ;  

Les causes de cette pollution sont connues, les solutions aussi ;  

Trois sources principales de pollution sont identifiées : le chauffage au bois, l’industrie, et le secteur des transports, avec une contribution importante du diesel parmi ce secteur.  

Les citoyens ont la « main » sur le premier secteur cité : les appareils au bois non performants (datant d’avant 2000) doivent être remplacés, les subventions du Fonds Chaleur sont là pour aider les ménages à le faire (s’adresser à la mairie) ;  

Mais sur le reste, les citoyens sont tributaires des politiques qui sont mises en place, tant au niveau national qu' au niveau local :  

Au niveau national, il s'agit bien sur notamment de la politique des transports de marchandises :il revient à l’Etat d’organiser le secteur des transports de marchandises de manière compatible avec le respect des normes sanitaires de qualité de l’air. Nous réclamons une réorientation de la politique de transport vers le rail d’autant qu’une ligne ferroviaire dédiée à cela existe entre Aiton ( Savoie) et Orbassano ( Italie). Mais les mesures ne viennent pas, c’est le statu quo depuis des années sur ce sujet.  

Samedi 11 Octobre, l'Association pour le Respect du Site du mont Blanc ( ARSMB) a organisé une mobilisation citoyenne et festive pour réclamer l’application de mesures dans ce domaine. Pour la première fois, cette mobilisation, qui a rassemblé 400 personnes, s'est faite au départ de Sallanches.  

Individuellement nous sommes démunis pour que les choses évoluent, c'est pourquoi nous devons nous mobiliser collectivement : Seule la pression des citoyens peut amener à des avancées, peut amener l'Etat à traiter avec sérieux cette problématique.  

Dans cette lutte nous avons besoin de la majorité de la population, aussi nous invitons tous ceux qui se sentent concernés par ce sujet, à rester informés des actions menées à travers les sites des associations.  

Au niveau local, il est urgent également de favoriser d'autres modes de transport que la voiture individuelle. : transports en commun, covoiturage, auto stop sécurisé, mobilité douce (déplacements cyclistes et piétons), nous continuons de travailler sur ce sujet, et d'oeuvrer avec les trois élus de Sallanches Autrement, pour que la commune et la communauté de communes améliorent l'offre offerte aux habitants du Pays du Mont Blanc.  

L'association Sallanches Autrement est aussi engagée dans le Réseau des acteurs contre la pollution de l’air  aux cotés des autres associations : ce réseau se réunit régulièrement pour faire le point sur la situation, pour échanger les informations locales et nationales sur ce sujet, et pour envisager des mobilisations. Pour plus d'informations, contactez-nous.  

Car ensemble, et avec vous, nous serons plus forts pour peser ! Notre santé en dépend.  

Pour connaître l'air qu'on respire: http://www.air-rhonealpes.fr/  

Pour s'informer et agir : http://inspire74.com/  

sur facebook : ARSMB  

 

Repost 0
Published by Démocratie et Progrès Sallanches - dans Environnement
commenter cet article
19 janvier 2015 1 19 /01 /janvier /2015 19:22

OMS.jpg

Sallanches Outdoor (épreuves familiales de marche, vélo et trail) organisée le jour de la Fête du Sport (7 septembre 2014) a été une initiative intéressante ;

Malgré le succès de cette manifestation, cela n'a pas provoqué de dynamisme au sein de l'OMS, qui reste une coquille vide :  

Hormis la Fête du Sport, rien ne se fait et rien n’est proposé pour améliorer l’information au public et animer la vie locale sportive.  

Bien sûr, le conseil municipal attribue des subventions aux associations sportives et assure l’entretien et la réhabilitation des équipements, mais…  

Où sont les véritables objectifs de la politique sportive municipale ?  

L’absence de projet est manifeste.  

     L’OMS coordonne-t-il toutes les initiatives tendant à développer la pratique de l’activité physique pour tous ?    

Qu’existe-il pour certains publics ? : personnes en situation de handicap, seniors, jeunes enfants.

Où est le soutien aux actions d’éducation, de prévention et de santé par le sport ?

Pour Sallanches Autrement, la politique sportive s’appuie sur des valeurs citoyennes, éducatives et pédagogiques, telles que le respect de soi, des autres, et le goût de l’effort. Ces valeurs font de la pratique sportive, mais aussi de l’investissement associatif et du bénévolat, de puissants facteurs de cohésion et d’intégration.

Interlocuteur privilégié de la municipalité, l'OMS devrait favoriser la collaboration entre clubs autour de projets communs. Ce serait alors un véritable outil de concertation, d’étude, de propositions et d’animations.  

 

Repost 0
Published by Démocratie et Progrès Sallanches - dans Culture
commenter cet article
18 janvier 2015 7 18 /01 /janvier /2015 18:12

    (article paru dans le journal AUTREMENT de janvier 2015) images-2015-1623.JPG 

Peut-on accepter, au XXIème siècle, que des personnes soient à la rue ?

Deux dates :

  • 17 septembre 2014, le maire  décide sans concertation en conseil municipal  la fermeture de l’accueil d’urgence de Jules Ferry.

  • 6 novembre 2014,  le maire annonce  en conseil municipal  la réouverture de cet hébergement sur  ordre du Préfet.

    Entre ces deux dates, que s’est-il passé ? Qu’est-ce qui motivait la fermeture de cet hébergement ?

    Faisons un peu d’histoire et réaffirmons quelques valeurs fondatrices de notre société.

    La déclaration universelle des Droits de l’homme de 1948 dit : « Art. 25 : Toute personne a droit à un niveau de vie suffisant pour assurer sa santé, son bien-être et ceux de sa famille, notamment pour l'alimentation, l'habillement, le logement, les soins médicaux ainsi que pour les services sociaux nécessaires ; elle a droit à la sécurité en cas de chômage, de maladie, d'invalidité, de veuvage, de vieillesse ou dans les autres cas de perte de ses moyens de subsistance par suite de circonstances indépendantes de sa volonté. »

    La loi française d’orientation n°98-657 du 28 juillet 1998 relative à la lutte contre les exclusions affirme dès l’article 1 : La lutte contre les exclusions est un impératif national fondé sur le respect de l'égale dignité de tous les êtres humains et une priorité de l'ensemble des politiques publiques de la nation.

    La présente loi tend à garantir sur l'ensemble du territoire l'accès effectif de tous aux droits fondamentaux dans les domaines de l'emploi, du logement, de la protection de la santé, de la justice, de l'éducation, de la formation et de la culture, de la protection de la famille et de l'enfance. »

     

    Suite à cette loi, c’est Madame Pezet, alors maire, qui  a décidé d’ouvrir un centre d’hébergement d’urgence dans le sous-sol de l’école Jules Ferry. L’organisation de cet accueil et l’encadrement des personnes pouvant en bénéficier ont été confiés à une association nommée « Accueil Jules Ferry ». Depuis cette date, celle-ci assume pleinement son rôle. Quelques chiffres marquant pour l’hiver 2013/2014 : 23 personnes bénévoles, 4 salariés rémunérées par l’association, 103 personnes hébergées dont des saisonniers, 816 nuitées assurées.

    En plus de l’accueil, elle offre aux bénéficiaires des repas chauds, une écoute attentive, un accompagnement social  et de la chaleur humaine.

     Sur Sallanches, l’association a des relations étroites avec des partenaires institutionnels que sont  le Centre Communal d’Action Sociale de la ville,  et le service social de l’hôpital.

    Le 17 septembre, Monsieur Morand, maire, conseiller général et président de la communauté de communes pays du Mont-Blanc - CCPMB - avait donc fait acte d’autorité en décidant  unilatéralement de fermer ce lieu. La raison évoquée était celle de la sécurité alors que jusqu’à cette date,  celle-ci n’avait jamais été mise en cause. Lors d’une visite de ce local, le Préfet  avait  même parlé d’accueil de jour. Quelle régression !

    Alors quelles sont les vraies raisons qui avaient fait prendre à Monsieur Morand cette décision déplorable, inconcevable ? Où place-t-il le respect de l'égale dignité de tous les êtres humains ?

    Face à cette situation insupportable, les deux associations « Accueil Jules Ferry » et « Sallanches Autrement » se sont mobilisées, aidées par  nos trois élus municipaux. Et le 6 novembre 2014, Monsieur  Morand annonçait que le local de Jules Ferry était réquisitionné par le préfet pour rester l’hébergement d’urgence pour l’hiver 2014/2015, seul lieu d’accueil sur la haute vallée.

    En effet, Sallanches et plus largement la haute vallée de l’Arve ne sont pas des « réserves protégées » exemptes de misère sociale. D’ailleurs, rappelons que dans le diagnostic du plan local d’habitat élaboré par l’ex SIVOM, on peut lire en conclusion que la priorité se situe au niveau d’un hébergement d’urgence. Cette crise aura-t-elle l’avantage d’avoir fait prendre conscience aux élus de la communauté de communes pays du Mont- Blanc que les paroles et les promesses ne sont pas suffisantes. Maintenant, nous attendons d’eux de vraies solutions !

Repost 0
Published by Démocratie et Progrès Sallanches - dans Social-Scolaire
commenter cet article
17 janvier 2015 6 17 /01 /janvier /2015 17:53

    (article paru dans le journal AUTREMENT de janvier 2015)

 

La liste : "Sallanches Autrement" s'est opposée à M. G. Morand sur la question du logement social lors de la campagne électorale de mars 2014.

 NOTRE PROJET PORTE TOUJOURS SUR L'ACQUISITION DE LOGEMENTS SUR L'ENSEMBLE DU TERRITOIRE COMMUNAL AFIN DE LES TRANSFORMER EN LOGEMENTS SOCIAUX.

 Le projet de M. G. Morand consistait à favoriser l'accession sociale à la propriété. Nous ne pensons pas que cela constitue  une priorité, au regard du manque de logements sociaux locatifs sur Sallanches. Nous prenons acte de ces choix et nous faisons un état des lieux des projets municipaux depuis le dernier mandat.

En plus de l'existant, sont sortis de terre les logements du Clos des Myosotis et ceux de Calliopée (derrière Dynastar).

Trois formes de logements sociaux sont donc disponibles sur ce secteur.

            - 15 maisons en accession sociale                                                 images-2015-1624.JPG

            - 80 logements en locatif social

            - 12 logements en location accession.

 Pouvons-nous nous satisfaire de ces opérations ?

Toute construction à caractère social, nous ne pouvons qu'y souscrire ! Néanmoins, nous contestons le choix qui a été fait sur la localisation de ce complexe immobilier, loin du cœur de la ville et en continuité  du quartier de Vouilloux. Nous avions envisagé un plan d’urbanisation favorisant la mixité sociale dans un cadre paysager. Nous constatons une fois de plus, que le social est concentré toujours au même endroit, comme si c'était une volonté délibérée de la mairie de renforcer les quartiers populaires, pour éviter trop de mixité sociale.

Pour rapprocher ce quartier excentré du cœur urbain, nous proposons la mise en place de navettes cadencées, en plus du FaciliBus.

 D'autre part, nous nous interrogeons sur le devenir des logements en accession sociale à la propriété. Financés en partie par des fonds publics et construits sur du terrain appartenant à la collectivité, ces logements conserveront ils leur caractère social en cas de revente au bout de cinq ans ?

Nous encourageons l’achat de logements anciens en centre-ville par la municipalité et leur réhabilitation pour une mise à disposition à des foyers à revenus modestes.

Selon les chiffres de l’Insee publiés en 2014, 7,8% des logements sont vacants à Sallanches.

Pour toutes ces raisons, Sallanches Autrement, l'association, restera toujours vigilante quant aux programmes  immobiliers initiés  par la mairie, afin de faire pression pour obtenir davantage de logements sociaux comme nos élus ont pu le faire pour  le programme "Espace Mont-Blanc".   

Pour rappel:

La loi impose 20 % de logements sociaux sur une commune. Actuellement la commune en dispose environ de 10 % sur son parc immobilier. En parallèle  nous constatons une croissance effective du parc privé.

M. le Maire annonce 20 % de logements sociaux sur une partie de l’"Espace mont-Blanc".

Quel sera le pourcentage effectif sur l'ensemble de la réalisation ?

Repost 0
Published by Démocratie et Progrès Sallanches - dans Logement
commenter cet article
16 janvier 2015 5 16 /01 /janvier /2015 15:45

      1)  QUEL EST LE NOMBRE DE CONSEILLERS MUNICIPAUX ?    23  -  28  -  33

Le nombre de conseillers municipaux varie selon la taille de la commune : de 7 conseillers pour les communes de moins de 100 habitants, à 69 pour les communes de 30D&P10 000 habitants ou plus.  A  Sallanches, environ 15900 habitants, nous avons 33 conseillers municipaux. La liste SALLANCHES AUTREMENT a obtenu 3 sièges représentés par Marie-Pierre GOURICHON, Yves BORREL et Marie-Claude DIDIER.        

 

2)  QUELLE EST LA DUREE DU MANDAT DE CONSEILLER MUNICIPAL ?   4 ans  -  5 ans  -  6 ans

Les conseillers municipaux sont élus pour six ans ; le conseil municipal est alors  renouvelé intégralement.

 

3) A QUEL RYTHME LE CONSEIL MUNICIPAL DOIT-IL SE REUNIR ?                       

   IL N’Y A PAS DE REGLE   

           AU MOINS 1 FOIS PAR MOIS

           AU MOINS 1 FOIS PAR TRIMESTRE

Le conseil municipal doit se réunir au moins une fois par trimestreet l’ordre du jour, fixé par le maire, doit être communiqué au moins 5 jours avant la date de la séance. Celle-ci est ouverte au public sauf si l’assemblée décide le huis clos ou si le maire exerce son pouvoir de "police des séances", notamment en cas d’agitation ; dans ce cas, il restreint l’accès du public aux débats.

 

4)   QUI SONT LES CONSEILLERS COMMUNAUTAIRES ?                

Les conseillers communautairesreprésentent les communes au sein des organes délibérants des établissements publics de coopération intercommunale (EPCI). Selon la loi du 17 mai 2013, dans les communes de 1 000 habitants et plus, les conseillers communautaires sont élus au suffrage universel direct. L'électeur désigne le même jour sur le même bulletin de vote les élus de sa commune et ceux de l'intercommunalité.

La communauté de communes du Pays du Mont-Blanc –CCPMB- compte 41 représentants des 10 communes qui la composent. La ville de Sallanches a dix représentants dont Marie-Pierre Gourichon pour la liste SALLANCHES AUTREMENT

 

5) QUELS SONT LES PRINCIPAUX IMPOTS ET TAXES COLLECTES PAR LA COMMUNE?

§     LA TAXE D’HABITATION, LA TAXE FONCIERE ET LA TAXE PROFESSIONNELLE

§     LA TAXE D’HABITATION, LA TAXE FONCIERE ET LA CONTRIBUTION ECONOMIQUE                                                                                                TERRITORIALE

§     LA TAXE D’HABITATION, LA TAXE FONCIERE ET LA REDEVANCE POUR L’AUDIOVISUEL

Les principaux impôts et taxes collectés par la commune sont : taxe d’habitation, taxe foncière, contribution économique territoriale (en remplacement de la taxe professionnelle supprimée depuis 2010) et taxe d’enlèvement des ordures ménagères.

6)  AVEZ -VOUS DEJA ASSISTE AU CONSEIL MUNICIPAL ?   

Les séances du conseil municipal sont ouvertes à tous. Des places sont réservées à cet effet. Chaque citoyen est libre d’y assister en totalité ou en partie à condition de se tenir assis et de garder le silence : toutes marques d’approbation ou de désapprobation sont interdites.

 7)  QUELLES SONT VOS  SOURCES D’INFORMATIONS MUNICIPALES ? 

 

§     la presse locale

§           le site Internet de la ville                                   

§     le bulletin municipal                                           

§     les réunions publiques de la majorité    

Nous pensons que la communication de l’équipe dirigeante est très insuffisante. Le bulletin municipal se résume à un catalogue d’informations. Il ne présente aucune perspective à moyen ou long terme pour la ville et ne parait que deux fois par an. Quant au site Internet, il n’est pas régulièrement actualisé.     

8) CONNAISSEZ VOUS L’ETAT D’AVANCEMENT  DES PROJETS DE LA MAJORITE ? 

Quai Mont Blanc : situé avenue de Saint Martin, projet de grande envergure ; en 2013 : démolition des anciens bâtiments, en 2014 : début de la tranche 3 avec la construction de trois immeubles.  Des places de parking sont-elles prévues ?  A qui sont destinés les locaux commerciaux ? Aucun service public intégré dans ce projet.

Médiathèque : située aux confins de la montée des Rubins, sa construction dure en longueur à cause d’une entreprise défaillante. A quelle date son ouverture  est-elle programmée ?

Future piscine : décidée unilatéralement, elle coûte déjà 100 000 euros d’étude (assistance à maitrise d’ouvrage, BM juillet 2014). Le maire a évalué son coût à 12 millions d’euros (conseil municipal du 6 novembre 2014). Lors de la présentation des vœux, il a présenté son futur emplacement (terrain du concours hippique) et parlé d’un centre nautique, synonyme de… surcoût. A suivre…

Réseau des pistes cyclables : oui, Sallanches possède des bandes cyclables dans son centre ville, mais non, elle ne détient pas un réseau cohérent. Il n’y a pas de plan ou de schéma logique de circulation pour les cyclistes. C’est très anarchique : un travail sur ce sujet est-il en cours en commission municipale ?

Mise en place des rythmes scolaires : cet aménagement du temps scolaire imposé par le gouvernement n’est pas un projet municipal. Cependant sa mise en place est de la responsabilité des communes. A Sallanches, elle s’est faite sans concertation ni avec les enseignants ni avec  les parents d’élèves et la rentrée scolaire a été chaotique. (Matinée de grève à l’école Jules Ferry début octobre).

Plan de circulation : cela est un problème difficile à résoudre. La traversée de la ville reste compliquée, notamment le samedi  (jour du marché) et les jours de chassé-croisé des vacanciers. L’abandon des feux tricolores pour fluidifier le trafic est l’une des solutions. Il faudrait aussi prendre des mesures pour inciter  les automobilistes à garer leurs véhicules soit loin du centre soit sur les parkings existants. (Encore faudrait-il des parkings à la périphérie et la mise en service de navettes intraurbaines). Ceci relève d’une volonté politique.

Plan handicap : rappel, la loi du 11 février 2005 avait fixé dix ans de délai pour rendre les lieux publics, les écoles, les habitations, les transports et la voirie accessibles à toutes les personnes en situation de handicap. Sallanches a l’obligation de faire siéger une commission « accessibilité » ; où en sommes-nous sur le suivi et l’évaluation des travaux en 2015 ?

Plan anti tabac : bien sûr c’est une question piège ;  ce sujet de santé publique n’a jamais été mis à l’ordre du jour. Sachant qu’un tiers de nos collégiens a déjà expérimenté la cigarette, la lutte contre le tabagisme, même à l’échelle locale, est une évidence. Les élus devraient en prendre conscience, et interdire de fumer dans les parcs de jeux pour enfants serait judicieux.

 

     

9)  LA VILLE DE SALLANCHES A REÇU EN DONATION UNE TRES GRANDE MAISON PAR LA                FAMILLE  BOUVIER. ÊTES-VOUS CAPABLE DE SITUER CETTE BATISSE ?                                              

§     AVENUE DE GENEVE

§     AVENUE DE SAINT MARTIN

§     AVENUE DE LA GARE  

La maison Bouvier se situe en bas de l’avenue de la Gare. Propriété de 1000m², appartenant à la commune depuis 2006, cette belle demeure est en état d’abandon. Aucun projet n’est encore proposé pour ses habitants. Il serait judicieux d’en faire un lieu de convivialité citoyenne…

 

10)  QUE SAVEZ- VOUS DE LA BONNE UTILISATION DE L’ARGENT PUBLIC ?                                                  

Pour savoir si l’argent public est bien utilisé, encore faudrait-il avoir accès à des comptes rendus ou rapports d’une commission des finances ! Point de cela à Sallanches, hormis des promesses garanties dans le bulletin municipal, vous ne saurez pas grand-chose du budget et de la gestion financière de notre ville.

11)  LA DERNIERE ECOLE DU COTEAU EST FERMEE (L’ECOLE DE LA PROVENCE). SI VOUS ETIEZ  ELU, QU’EN FERIEZ-VOUS ?

 

Il a été voté, lors du conseil municipal du 6 novembre 2014  la désaffectation de l’école de La Provence. Mais le bâtiment reste du domaine du patrimoine communal. Existe-il un projet fédérateur pour les Sallanchards ?  Le doute est permis. A la question posée sur son utilisation future, le maire a répondu que « selon toute vraisemblance, l’immeuble de la Provence serait mise en vente afin de permettre à la ville de récupérer des fonds ».

 

12)  QUE FAUT-IL FAIRE POUR LUTTER CONTRE LE STATIONNEMENT SAUVAGE DES VEHICULES SURTOUT AUTOUR DES ECOLES ?  (EXEMPLES : ROUTE DU TAMPIEU, RUE SAINT JOSEPH, RUE JULES FERRY,…)     

                             

§     DES AMENAGEMENTS APPROPRIES

§     L’INTERVENTION DE LA POLICE MUNICIPALE

§     UNE INFORMATION  AUX PARENTS

 

Un plan de circulation autour des écoles devrait être étudié pour empêcher le stationnement gênant, voire dangereux. Exemple concret : route du Tampieu : problème existant depuis plus de 25 ans. Un aménagement de la voirie s’impose en favorisant la sécurité des piétons. Une information répétée aux parents d’élèves est aussi indispensable et l’intervention de la police municipale se doit d’être fréquente pour être efficace. Ce sont simplement des mesures de bon sens et un bon vouloir politique.

 

13)  JUSQU’A MAINTENANT,  LE MAIRE ETAIT CONTRE LA MISE EN PLACE D’UN TRANSPORT COLLECTIF. ET VOUS, SI DES LIGNES DE BUS ETAIENT CREEES, UTILISERIEZ VOUS CE MODE DE TRANSPORT URBAIN   ?         

 

Sallanches est la seule ville de son importance en Rhône-Alpes qui ne dispose pas de transports urbains. Georges MORAND ne veut pas en entendre parler. Et pourtant, les avantages du transport collectif sont nombreux.

                L'argument en faveur des transports collectifs est incontestablement leur caractère moins polluant.  On émet 1000 kilos de gaz carbonique par an si l'on préfère la voiture aux transports en commun pour un trajet domicile-travail de 10 km. Selon l'ADEME, le coût annuel global est de 2 000 euros  lorsqu'on se déplace quotidiennement en voiture contre 300 euros en s'abonnant en transports collectifs. Le temps de trajet en voiture varie beaucoup en fonction du trafic, il est parfois difficile de s'organiser. Sans oublier  que le bus ne pose pas le problème de se garer, ce qui gagne aussi du temps. 

 

14)  QUE SIGNIFIENT CCASS ET PLU ?

CCAS = Centre Communal d’Action Sociale

                Un Centre communal d'action sociale (CCAS) est un établissement public communal intervenant principalement dans trois domaines :

·                     l'aide sociale légale qui, de par la loi, est sa seule attribution obligatoire ;

·                     l'aide sociale facultative et l'action sociale, matières pour lesquelles il dispose d'une grande liberté d'intervention et pour lesquelles il met en œuvre la politique sociale déterminée par les élus locaux ;

·                     l'animation des activités sociales.

Les actions du CCAS de Sallanches sont réduites au strict minimum avec seulement deux employées.

               

PLU = plan local d’urbanisme est un document d’urbanisme qui, à l’échelle d’un groupement de communes (EPCI) ou d’une commune, établit un projet global d’urbanisme et d’aménagement et fixe en conséquence les règles générales d’utilisation du sol sur le territoire considéré.

Le PLU doit permettre l’émergence d’un projet de territoire partagé prenant en compte à la fois les politiques nationales et territoriales d’aménagement et les spécificités d’un territoire (Art. L.121-1 du code de l’urbanisme). Il détermine donc les conditions d’un aménagement du territoire respectueux des principes du développement durable (en particulier par une gestion économe de l’espace) et répondant aux besoins de développement local.

Le plan local d’urbanisme couvre l’intégralité du territoire communautaire, on parle alors de PLU intercommunal ou communautaire (PLUi), ou, le cas échéant, de la commune, à l’exception des parties couvertes par un plan de sauvegarde et de mise en valeur.

 

15)  CONCERNANT  LES DEPLACEMENTS INDIVIDUELS EN VOITURE. SERIEZ VOUS ADEPTE DU :

 

§       PEDIBUS = RAMASSAGE SCOLAIRE A PIED

§     VELOBUS

§     COVOITURAGE

§     AUTOPARTAGE

§     TRANSPORT EN COMMUN ?

 

Nous avions proposé et mis en place en 2011, une ligne Pédibus sur Saint Martin. Malheureusement et …sans surprise, la majorité n’a pas repris et ni encouragé ce dispositif.

Quant au vélobus pour les collégiens sallanchards, aucune incitation n’est entreprise. Nous notons aussi l’absence à ce jour de parking de covoiturage et l’inexistence d’une société ou agence publique d’auto partage (service de mise à disposition de véhicules). Le transport en commun, il en est hors de question (Cf. question 13)

 

16)  CERTAINES COMMUNES ONT FAIT LE CHOIX DE REDUIRE L’ECLAIRAGE PUBLIC,  DE SUPPRIMER LA PUBLICITE DANS LES ESPACES PUBLICS.   SERIEZ-VOUS FAVORABLE A CES ACTIONS ?

 

L’éclairage public représente environ un quart du budget « énergie ». Plusieurs solutions simples et efficaces pourraient être envisagées : éteindre partiellement l’éclairage public au cœur de la nuit (de 23h à 5h) pour faire des économies.

La publicité est partout. La pollution visuelle qu’elle provoque est incontestable. Nous subissons sa présence. Limiter, voir supprimer la publicité sur notre territoire est un objectif ambitieux.

 

A chaque réponse, vous pouvez apporter vos commentaires.

Sallanches Autrement l’Association vous remercie de votre participation.

Repost 0
Published by Démocratie et Progrès Sallanches - dans En direct de l'Association
commenter cet article
16 janvier 2015 5 16 /01 /janvier /2015 15:25

 

Le dernier numéro de la vie de Sallanches Autrement est paru. Vous le trouverez prochainement dans vos boites à lettres.

Ci-dessous un lien de téléchargement du journal

la vie de Sallanches Autrement janvier 2015

autrement 01.2015

 

 « Démocratie & Progrès » fait peau neuve, vive Sallanches Autrement, l’association !

Informons-nous et informez-nous !

8 mois sont passés, 3ème mandat Morand, on prend les mêmes et on recommence !!

Tandis que d’autres villes osent des actions marquantes, des actions innovantes

Sallanches continue son rythme « pépère » !!

A quand un réel tournant, quelles perspectives pour l’avenir   ?      

Restons informés, concernés, impliqués ! 

Qu’est-ce qui bouge du côté de la majorité élue ? piscine, rénovation de l’école J Ferry, poursuite des travaux de la médiathèque, des constructions de logements  

Des projets mais peu d’informations sur l’évolution.

La vie de la commune, c’est aussi la vie associative : 

L’OMS* transparent, l’accueil Jules Ferry remis en question, le manque de salles pour les activités socioculturelles…

Pour la 1ère fois, élection de conseillers communautaires ; quelle marge de manœuvre ont-ils ? Attribution des compétences de la communauté de communes  (créée en janvier 2013) encore floue : pas de ligne politique lisible. A terme, les communautés de commune vont prendre le pas sur les communes ; importance de s’y intéresser.

Regrettable que les abstentions atteignent 43 %. Se réapproprier la vie et l’avenir de notre territoire en votant, en ayant une action citoyenne. C’est ce que « Sallanches Autrement, l’association » essaie de mettre en œuvre.

 *OMS : Office Municipal des Sports

Bonne lecture    

Sallanches Autrement l'Association


Repost 0
Published by Démocratie et Progrès Sallanches - dans En direct de l'Association
commenter cet article
13 décembre 2014 6 13 /12 /décembre /2014 12:45

 

Vous pourrez le consulter in extenso en cliquant sur le lien ci dessous:

 

                               Compte-rendu du conseil municipal du 06 nov 2014

Repost 0
Published by Démocratie et Progrès Sallanches - dans En direct des élus
commenter cet article
13 décembre 2014 6 13 /12 /décembre /2014 12:40


Régie de l'Eau et de l'Assainissement
1 - Budget primitif 2015 de la Régie de l'Eau ;
Intercommunalité
2 - Approbation de la modification des statuts du SIABS et transfert de la compétence assainissement au SIABS ;
3
- Transfert de la compétence assainissement au SIABS - Encaissement des redevances assainissement sur le secteur de
Sallanches ;
Ressources Humaines
4 - Modification de l'état du personnel ;
Finances
5 - Budget 2014 de la commune - Décision modificative n° 1 ;
6 - Budget 2014 des parkings - Décision modificative n° 2 ;
7 - Débat d'orientations budgétaires 2015 de la commune ;
8 - Tarifs des loyers et services de la Commune pour l'année 2015 ;
9
- Autorisation d'engagement de dépenses d'investissement préalablement au vote du budget primitif 2015 de la
commune ;
10 - Constitution d'une provision ;
11 - Indemnité de conseil allouée au Receveur Municipal - Budget de la commune - Mandat 2014 - 2020 ;
Education - Restauration scolaire
12 - Attribution de crédits scolaires 2015 ;
Enfance et Jeunesse
13
- Projet éducatif local "Action en faveur de la jeunesse" - Année 2014 - Demande de financement auprès de la Direction
Départementale de la Cohésion Sociale ;
14 - Indemnisation des associations intervenant au sein des espaces éducatifs et de loisirs - Année 2014 / 2015 ;
15 - Tarification "Espaces Loisirs Jeunesse" ;
16 - Dispositif "Développement social" - Tarification de l'atelier "gymnastique" ;
Marchés publics
17
- Réaménagement du rez-de-chaussée et du 1er étage de l’aile ouest de l’Hôtel de Ville – Demande de subvention auprès
de l'Etat ;
Patrimoine
18
- Domaine "Le Disonche"- Vente par la ville de Sallanches au profit de la société d'équilibre du plateau du Prarion
"SEPP" ;
19 - Régularisation de la route de Barthoud - Vente par Madame Aurélia ISOUX au profit de la commune de Sallanches ;
20
- Délaissé rue Dominique Cancellieri - Clos des Myosotis - Cession gratuite conventionnelle entre Vallée de l'Arve Habitat
et la Ville de Sallanches ;
21 - Régularisation du chemin du Mont-Rosset - Echange entre Monsieur Vincent PERRIN et la Ville de Sallanches ;
22
- Constitution d’une servitude de passage d'une canalisation d'eaux usées nécessaire à l'implantation du wc du skate
parc ;
Urbanisme
23
- Service de conseil architectural, urbain et paysager - Convention partenariale d'objectif avec le CAUE et contrat
d'architecte conseil ;
Divers
24 - Porté à connaissance des décisions du Maire et d'un arrêté préfectoral ;

Repost 0
Published by Démocratie et Progrès Sallanches - dans En direct des élus
commenter cet article